L’hypnose est une pratique intervenant dans le cadre des médecines dites douces. Elle consiste à placer la personne dans un état de semi-conscience dans le but de lui faire passer un message relatif au problème qu’il souhaite traiter. (Arrêt de fumer, perte de poids, traitement d’une addiction…)

 

remboursement hypnose

La grande majorité (plus de 80%) des hypnothérapeutes sont des praticiens libéraux, non-médecins, exerçant leur activité libérale en toute autonomie. Les tarifs sont donc libres et varient d’un praticien en hypnose à un autre.

Certains facturent à la séance, tandis que d’autres proposent un forfait pour un nombre de séances défini. C’est mon cas concernant l’arrêt du tabac, puisque je propose un forfait de 300 € pour une à trois séances. Ce modèle est souvent celui adopté par les spécialistes.

Bien sûr, cela s’applique à d’autres problématiques que l’arrêt du tabac. En sachant que plusieurs séances peuvent être nécessaires pour suivre une thérapie, la pratique de l’hypnose peut avoir un coût relativement élevé.

 

Heureusement, il existe des solutions permettant de prendre en charge les remboursements liés à la pratique de l’hypnose. Il existe notamment plusieurs mutuelle santé dont les solutions de remboursement pour la pratique de l’hypnose sont tout à fait intéressantes.

 

Et les médecins alors ?

On me demande parfois (rarement) si les séances d’hypnose sont remboursées par l’Assurance maladie. La réponse générale est non. Il est bon de rappeler que l’hypnose, en soi, n’est pas un acte médical ou de soin, mais une approche dite de « médecine complémentaire » ou « médecine alternative ». En réalité, c’est une forme de psychothérapie, ayant aussi un impact sur le corps (faites une recherche sur psychobiologie ou psycho-neuro-immunologie).

Même si la pratique de l’hypnose chez les médecins se développe de plus en plus, elle est considérée comme marginale par l’Assurance Maladie. C’est pourquoi, une séance d’hypnose est prise en charge à hauteur de 70 % du tarif de convention pour une consultation en soins courant, soit 70% de 23 €.

Cependant, pour des raisons évidentes, une consultation chez un généraliste durant en moyenne 15 minutes, alors qu’une séance d’hypnose dure entre 1h et 1h30 en moyenne, un généraliste ne peut tout simplement pas gagner sa vie avec l’hypnose sur un tarif conventionné. Ils pratiquent en général des tarifs non conventionnés, identiques aux hypnothérapeutes non-médecins, et les séances ne sont donc pas remboursées.

 

De plus, la thérapie n’étant pas leur compétence première, la plupart des médecins envoient leurs patients chez des hypnothérapeutes de confiance. J’ai la chance d’avoir plusieurs médecins, généralistes, pneumologues, cardiologues, qui recommandent mes services.

Si vous souhaitez néanmoins passer par votre médecin traitant, le remboursement des séances sera conditionné au fait que les séances sont prescrites dans le cadre d’un parcours de soins. La volonté d’arrêter de fumer peut faciliter la prescription. Ces séances doivent être menées par un médecin généraliste conventionné ou un psychiatre hypnothérapeute.

Comme nous l’avons vu, c’est extrêmement rare.

Dans le cas où la Sécurité Sociale prend en charge 70 % du tarif de convention, le reste à charge de 30 % est remboursé par la mutuelle santé, c’est le Ticket Modérateur (TM).

Tarif de convention = Prise en charge par la Sécurité Sociale + Ticket Modérateur + Franchise par consultation

23 € = 16 € + 6 € + 1 €

 

Néanmoins, ces remboursements restent assez faibles pour des séances qui coûtent entre 65 et 85 €. Le reste à charge, ou le dépassement d’honoraire, n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie. Le patient doit financer seul cette charge ou bénéficier d’une mutuelle remboursant les dépassements d’honoraires.

En pratique, il est donc quasiment impossible de se faire rembourser des séances d’hypnose par l’Assurance maladie, à moins de trouver un médecin généraliste conventionné qui pratique l’hypnose (bonne chance). Et dans ce cas, vous ne seriez remboursé au maximum qu’à hauteur de 22 €.

Heureusement, il y a une autre solution, beaucoup plus efficace.

 

Des remboursements en dehors du parcours de soins.

Certaines mutuelles santé se sont spécialisées dans les remboursements de la médecine douce. En proposant des forfaits annuels permettant de financer un certain nombre de séances, certains contrats peuvent prendre en charge intégralement un traitement d’hypnose.

Ces contrats, dit « renforcés », proposent des remboursements pour des séances effectuées en dehors du parcours de soins. Ainsi, même si l’Assurance Maladie ne reconnait pas la pratique de l’hypnose (médecin non conventionné, thérapie non prescrites par un médecin, généraliste…) ces contrats peuvent permettre à l’assuré une prise en charge du traitement.

 

Un tel contrat peut proposer un forfait destiné à la médecine douce allant jusqu’à 250 € par an à des prix très attractifs.

 

Nota benne : Il est important de vérifier que la pratique de l’hypnose soit inscrite dans les garanties médecines douces de votre contrat de mutuelle santé. En effet, certaines de ces garanties ne prennent en charge qu’une partie des médecines alternatives.

 

Souhaitons bien sûr que cette pratique se généralise, tant la prévention est un modèle gagnant-gagnant à la fois pour l’assurance que pour l’assuré. Dans le cas du tabac, vu ses ravages sur la santé, les gains à arrêter de fumer sont énormes. Les retombées économiques aussi.

Vous pouvez trouver une base d’informations intéressantes sur le site de BonneAssurance.com qui m’a gentillement indiqué vouloir développer la visibilité des mutuelles qui remboursent les séances d’hypnose : le site de BonneAssurance.com

 

Vous pouvez vérifier si votre assurance est dans le coup, ou si vous n’avez pas intérêt à réviser votre contrat. Si cela vous permet de financer votre arrêt du tabac, cela en vaut la peine, n’est-ce pas ?