Je vous invite à une webconférence gratuite où je vous enseignerai comment :


Si certains doutaient encore du fait que l’hypnose est une des meilleures techniques pour l’arrêt du tabac, une étude récente vient enfoncer le clou. En faveur de l’hypnose bien entendu !

Le monopole immérité des substituts nicotiniques

Quand on pense à arrêter de fumer, la première idée qui vient à l’esprit des gens n’est pas encore « je vais aller voir un hypnotiseur ! ». C’est plutôt au patchs, gums, et autres sprays auxquels on pense.

Il existe encore malheureusement la fausse bonne idée qu’un appareil extérieur ou qu’un médicament puisse être une bonne réponse à nos problèmes. Et si la réponse se trouvait plutôt en nous ?

etude hypnose susbtituts nicotiniques

Attention, je ne dis pas que les patchs sont totalement inutiles, puisque 16% des gens qui les utilisent réussissent à rester non-fumeur. Quoique, on peut se demander si ce sont bien les patchs qui sont responsables du succès de ces personnes. Après tout, le placebo n’est pas loin derrière en terme de taux de réussite.

L’hypnose plus efficace que les substituts

Une étude très récente, publiée en février 2014 dans Complimentary Therapies in Medicine (« Thérapies complémentaires en médecine ») confirme que l’hypnose est plus efficace que les substituts nicotiniques.

Cette étude s’intitule Hypnotherapy is more effective than nicotine replacement therapy for smoking cessation: Results of a randomized controlled trial soit « L’Hypnothérapie est plus efficace que la thérapie de remplacement nicotinique pour l’arrêt du tabac : résultats d’un essai contrôlé randomisé ».

Ce type d’étude est fiable car les résultats sont randomisés et comparés avec un groupe témoin.

Le but de l’étude était de comparé trois groupes testés à un groupe témoin :

  • Traitement par substitution nicotinique pendant 1 mois pour 41 personnes
  • Une séance d’hypnothérapie de 1h30 pour 39 personnes
  • Une combinaison des deux pour 37 personnes
  • Un groupe témoin de 35 personnes ayant refusé les traitements

Les résultats étaient mesurés à 12 et 26 semaines après le début du traitement, sur déclaration verbale plus vérification biochimique.

Résultats

Les résultats sont les suivants :

  • Efficacité de l’hypnose à 12 semaines : 43,9% ; et à 26 semaines : 36,6%. *
  • Efficacité des substituts nicotiniques à 12 semaines 28,2% ; et à 26 semaines : 18,0%.
  • Les résultats dans le groupe hypnose + substituts sont le même que dans le groupe hypnose seule.
  • En analyse statistique multivariable ajusté, le traitement par hypnose est 3 fois plus efficace à 26 semaines que le traitement par remplacement nicotinique.

Ces résultats prouvent sans équivoque la supériorité de l’hypnose dans le sevrage tabagique contre les substituts. On peut bien entendu arguer que la population totale est faible (164 personnes), mais cette étude avait pour but une vérification de ce que d’autres études avaient déjà mesuré.

Voir la page preuves scientifiques.

Note sur l’efficacité de l’hypnose

* On notera également le pourcentage de réussite de l’hypnose de 36,6%, qui dans ce contexte, est tout à fait honorable, mais largement inférieur aux résultats en cabinet. En effet, une étude scientifique telle que celle-ci demande un traitement standardisé qui soit le même pour toutes les personnes testées, ce qui réduit considérablement la possibilité de personnaliser le traitement aux besoins de la personne.

En outre, on notera que ce résultat est obtenu avec une seule séance, ce qui est remarquable. Nul doute qu’en poursuivant avec des séances supplémentaires, ce chiffre peut facilement être amené au-dessus des 70%.

Pourquoi l’hypnose est plus efficace ?

Comme je le présente de nombreuses manières sur ce site, l’hypnose est plus efficace que bien d’autres méthodes dans le domaine de l’arrêt du tabac. C’est même certainement la méthode la plus efficace, si elle est pratiquée de manière correcte (par le praticien), et bien comprise par le sujet.

Les substituts nicotiniques ne font qu’envoyer de la nicotine dans le sang, pour, prétendument, amener un sevrage du tabac. Cette théorie est des plus fumeuses, étant donné que :

  • On ne réalise pas un sevrage chimique en délivrant la même substance que celle dont on veut se sevrer
  • La nicotine a un potentiel addictif très faible et qui disparait rapidement (3 à 4 jours)
  • La nicotine n’est pas responsable de la dépendance au tabac.

En effet, comme je le développe ici et , la dépendance au tabac est essentiellement psychologique.

C’est-à-dire que la dépendance au fait de fumer ne tient guère aux substances chimiques inhalées, mais plutôt à la manière de consommer, et aux associations inconscientes qui se greffent dessus.

La plupart des gens commencent à fumer pour faire comme leurs amis ou leur famille, et continuent à fumer pour évacuer leur stress, s’offrir un plaisir, ou gérer leurs émotions. La cigarette est donc liée à des mécanismes mentaux qui maintiennent la dépendance.

Ceci est démontré empiriquement par l’efficacité des méthodes influant sur le mental, sur le psychologique. Dont l’hypnose en tête de fil.

Conclusion : si vous voulez arrêter de fumer, il est plus efficace que choisir l’hypnose que les patchs, même si vous ne pouvez faire qu’une seule séance. Et coupler les patchs à l’hypnose ne sert à rien, le taux de réussite ne bougeant pas.

Les patchs peuvent peut-être rassurer les gens, mais le fait d’être rassuré serait peut-être plus intéressant si cela venait de l’intérieur, non ? L’hypnose a pour but de reconnecter la personne à ses ressources et son potentiel intérieur. Le bénéfice va au-delà de la simple modification de comportement, c’est un travail plus profond.

Il est intéressant de voir aussi que les patchs additionnés à l’hypnose n’augmentent pas le taux de réussite, ce qui est étrange, car les deux ont des mécanismes différents. Leurs effets devraient donc s’additionner. A moins que les patchs ne soient… qu’un placebo, devenu inutile si on utilise l’hypnose.

Si vous voulez arrêter de fumer, passez donc par l’hypnose !

En cabinet, un hypnothérapeute compétent obtiendra des résultats supérieurs car il peut adapter son travail de manière fine et précise, et accompagner la personne sur plusieurs séances.


Je vous invite à une webconférence gratuite où je vous enseignerai comment :