L’hypnose anti-tabac, c’est scientifiquement prouvé !

De nombreuses études scientifiques font état de l’efficacité de l’hypnose dans l’arrêt du tabac, depuis plusieurs dizaines d’années.

Qu’est-ce qu’une preuve « scientifique » ?

Une preuve scientifique est une étude menée par des chercheurs, souvent universitaires, portant sur une question précise, donc une mesure du résultat selon certain critères, et une méthodologie très pointue. Une véritable étude scientifique porte sur de nombreux sujets, compare la méthode à un placebo ou d’autres méthodes déjà mesurées. Une étude valide est publiée dans une revue scientifique avec des critères stricts, c’est-à-dire souvent une évaluation par un jury.
Le souci avec ce études sont que :

  • Elles sont souvent financées par des firmes pharmaceutiques souhaitant en tirer bénéfice
  • Elles ne sont pas toujours évaluées par un jury
  • Elles portent souvent sur un aspect précis et concis d’une méthode plus globale.

Et pourtant, les études montrent généralement un faible taux de résultats pour les médicaments et les substituts nicotiniques, et de bons résultats pour l’hypnose !

preuve arret tabac

Une méta-étude est un rassemblement de nombreuses études sur un sujet plus global, qui évalue notamment la fiabilité méthodologique des études et leurs résultats communs.
Ainsi, une méta-étude majeure sur l’arrêt du tabac a été publiée en 1992 dans le Journal of Applied Psychology (prestigieuse revue) analyse les résultats de 633 études réalisées sur 71 608 sujets. Ces études mesurent l’efficacité d’une quinzaine de méthodes, dont l’hypnose pour 48 d’entre elles, soit 6 020 sujets.

Selon toutes ces études, l’hypnose a donc un taux de succès de 36 % (voir tableau).

Ce qu’il faut retenir de ces résultats :

  • L’hypnose est la seconde technique la plus efficace après… avoir une crise cardiaque ! Mais avant les maladies pulmonaires.
  • L’hypnose est 3 fois plus efficace que la volonté seule (voir efficacité relative).
  • L’hypnose est 30 fois plus efficace que les conseils de votre médecin.
  • Les techniques agissant sur la psychologie sont plus efficace que les techniques agissant au niveau physique uniquement.
  • Si vous voulez arrêter de fumer sans avoir besoin d’une attaque cardiaque pour vous motiver, l’hypnose est indubitablement votre meilleur choix.

Maintenant, pourquoi ma méthode est-elle plus efficace ?
Tout simplement car pour valider la méthodologie d’une étude, on a besoin d’appliquer un traitement totalement uniforme et non-personnalisé, mécanique. Tous les hypnothérapeutes ne pratiquent pas de la même manière, loin de là. Et les techniques ont évolués depuis 20 ans.

Ma méthode est basée sur la méthode « Stopper le tabac en 1 séance », et mon taux de réussite est de 85%. Je suis un spécialiste de la question, ce qui me distingue de 90 % des hypnothérapeutes. Si vous êtes chercheur ou doctorant, je suis ouvert à la mise en place d’une étude scientifique évaluant ma méthode.

Je vous invite aussi à visiter les témoignages.

 

Résultats de la méta-étude :
Technique utilisée Nombre d’études Nombre de sujets Taux de résultat Efficacité relative Rang
Patient cardiaque 34 4 553 42 % 0,83 1
Hypnose 48 6 020 36 % 1,00 2
Divers 10 1 400 35 % 1,03 3
Patient pulmonaire 17 1 661 34 % 1,07 4
Aversion pour la fumée 103 2 557 31 % 1,20 5
Clinique de désintoxication 46 11 580 30 % 1,25 6
Acupuncture 19 2 992 30 % 1,25 7
Autres techniques d’aversion 178 3 926 27 % 1,43 8
Plan de 5 jours 25 7 828 26 % 1,50 9
Programmes éducatifs 27 3 352 24 % 1,67 10
Médicaments 29 6 810 18 % 2,50 11
Conseil d’un tabacologue 16 3 486 18 % 2,50 12
Chewing-gum à la nicotine ou patch 40 4 866 16 % 3,00 13
Volonté seule 24 3 585 15 % 3,33 14
Conseil d’un médecin généraliste 17 7 190 7 % 30,00 15

 

(Adapté de « A Meta-Analytic Comparison of the Effectiveness of Smoking Cessation Methods, »

Viswesvaran and Schmidt, Journal of Applied Psychology, 1992, Vol 77, No. 4 534-561.)